+

/

C’est au pied du Panthéon, à l’occasion des Journées du live russe et des littératures russophones, que le jury du prix Russophonie a remis le samedi 16 janvier le 7e prix Russophonie.
La lauréate, Hélène Henri a été récompensée pour sa traduction de Boris Pasternak, passionnante biographie de Dmitri Bykov, déjà distinguée par le Booker russe.
Rendant hommage au travail de la traductrice, Agnès Desarthe, membre du jury, a souligné le véritable exploit réalisé par la traductrice pour parvenir à rendre les extraits poétiques choisis par l’auteur pour illustrer le style de Pasternak.

Traductrice littéraire depuis 1975 Hélène Henri – Safier a notamment traduit Mandelstam, Pasternak, Tsvetaieva, Brodsky, une Anthologie de la poésie russe contemporaine.
Elle enseigne la traduction à la Sorbonne est co-responsable du comité russe à la Maison Antoine Vitez et formatrice à l’Ecole de traduction de Bruxelles et à l’ETL (Paris, CNL).

La traductrice et son éditeur (Editions Fayard) se sont vu remettre une dotation financière et l’Institut Français a offert un billet d’avion pour un voyage en pays russophone.

La sélection cette année mettait la poésie à l’honneur. En effet, on trouvait aux cotés d’Hélène Henri et de la biographie sur Pasternak :

– HENRI ABRIL La Baignoire d’Archimède, anthologie de l’Obériou, Editions Circé ;
– JEAN‐CLAUDE SCHNEIDER Le Bruit du temps d’O. Mandelstam, Editions Le Bruit du temps ;
– NADINE DUBOURVIEUX, LUBA JURGENSON , VERONIQUE LOSSKY Récits et essais, œuvres T 2 de Marina Tsvetaeva, Editions du Seuil.
– LUBA JURGENSON Schubert à Kiev de Leonid Guirchovitch, Editions Verdier ;

Catalogue 2013

Catalogue 2013 Couverture
Partie 1
Partie 2
Partie 3
Partie 4
Partie 5 
Partie 6